05 65 21 94 09
Europe

europeEn partenariat avec le CRIJ Midi-Pyrénées, les Francas du Lot ont développé la communication et l’accompagnement vers le Service Volontaire Européen (SVE). Il s’agit d’un d’effectuer une mission d’intérêt générale de plusieurs mois dans un pays étranger européen. Destiné aux 17-30 ans, sans aucune autre condition, le SVE est une opportunité pour vivre une expérience enrichissante à l’étranger.

Plus d’informations dans la Plaquette SVE et sur la page dédiée. Enfin, n’hésitez pas à prendre contact avec l’association pour convenir d’un premier rendez-vous d’accompagnement.

Centre A'ERE

Un Centre A’ERE (Education Relative à l’Environnement) est un centre de loisirs éducatif dont l’équipe éducative a choisi de s’engager dans la prise en compte progressive, volontaire et pérenne des questions d’environnement et plus généralement de développement durable. Dans un Centre A’ERE, l’action éducative comme le cadre de vie quotidienne s’animent de manière cohérente et imbriquée :

  • tout ce qui conditionne la vie quotidienne du centre de loisirs – que cela concerne l’alimentation, le bâti, les transports, les achats, la biodiversité, l’eau, l’énergie… – est inscrit dans le projet éducatif et peut servir de support éducatif,
  • toute action d’éducation à l’environnement – sur le jardinage, la nature, le cycle de la matière, l’eau, l’énergie, les saisons… pourra déboucher sur une idée d’engagement pour l’amélioration du cadre et des conditions de vie du centre.

Le projet d’un Centre A’ERE repose sur un effort significatif pour s’assurer de la participation réelle et diversifiée de toutes les parties prenantes (enfants, parents, équipes éducatives : animateurs, directeurs, personnels techniques, élus, partenaires, enseignants…).

Le Centre A’ERE, parce qu’il est ancré dans un territoire, peut en outre faire évoluer les pratiques d’autres acteurs (écoles, collectivités, associations…) sur un projet de développement local : la protection, la découverte et l’éducation à l’environnement offrent des sources inépuisables d’actions partagées.

Les Francas ont un rôle d’accompagnement des Centres A’ERE, ils favorisent la progressivité et la mobilité entre les entrées, à partir d’un état des lieux adapté à chaque centre de loisirs éducatif. Une charte d’engagements signée entre chaque Centre A’ERE et l’association départementale des Francas précise les enjeux et valeurs éducatifs d’un Centre A’ERE ainsi que les droits et les engagements des parties prenantes. Des spécificités locales peuvent être ajoutées. Cette charte portée par l’organisateur local doit être signée au minimum par un élu et un responsable pédagogique. Ainsi, elle s’inscrit en lien au projet éducatif et au projet pédagogique du centre de loisirs éducatif.

Dans le Lot, la démarche Centre A’ERE a été lancée en Octobre 2018 en collaboration avec plusieurs structures affiliées. L’objectif des Francas du Lot est de coordonner et d’accompagner la mise en place d’actions concrètes en termes de projets d’animation et de modalités de fonctionnement dans les structures enfance jeunesse. Une journée inter-centres pour valoriser l’investissement de tous sera organisée chaque année.

Pour visualiser et télécharger la plaquette Centre A’ERE, cliquez ici

ATEC (Association Temporaire d’Enfants Citoyens)

logo-atec-cmjn


L’ATEC, un espace éducatif

L’ATEC est un espace qui s’inscrit, avant tout, dans un cadre d’éducation au sein duquel des enfants vont vivre des pratiques éducatives. Ce cadre d’éducation se définit d’abord par sa forme associative, sa temporalité, les besoins éducatifs, sociaux et culturels des enfants qui la créent.

Les pratiques éducatives qui vont y être développées avec les enfants, vont dépendre à la fois du projet que les enfants vont conduire dans le cadre de l’ATEC et du cadre ATEC lui-même. Ainsi, le cadre ATEC favorise les pratiques éducatives relatives à la démocratie, à la coopération ou à la conduite d’entreprise collective.

L’ATEC constitue aussi une démarche pédagogique originale qui s’appuie sur un triptyque : un projet – un accompagnateur – une ATEC.

L’ATEC, un espace d’expérimentation sociale et démocratique

ATEC doit permettre aux enfants de vivre leurs propres expériences sociales et démocratiques. Ainsi, au-delà du projet conduit dans le cadre de l’ATEC et de ce que peut apporter la conduite du projet lui-même, les apports générés par la construction de l’ATEC, ses statuts, son fonctionnement, ses règles… vont constituer une finalité en tant que telle.

Loin d’être une petite association pour les enfants, ATEC est une association de petits d’Homme qui  va leur permettre d’exercer, avant tout, les droits de participation : le droit d’association, le droit d’expression, le droit d’information…

ATEC est un espace d’innovation sociale et démocratique. Les enfants créent leurs propres formes d’association, de coopération, d’administration ou de gestion de leur ATEC.

ATEC permet aux enfants d’explorer toutes les dimensions d’un système démocratique, directe, représentative ou participative et d’élaborer leurs propres règles démocratiques mais aussi les règles de vie qui régissent le vivre-ensemble et les bonnes relations sociales entre les membres de l’ATEC.

ATEC favorise l’éducation entre et par les pairs. Les connaissances et les savoir-faire sont partagés, mutualisés entre les membres de l’association au service de l’ATEC et de son projet.

Espace d’ouverture sur leurs territoires de vie, l’ATEC permet aux enfants de vivre des premières expériences avec un environnement fédératif associatif (l’Association départementale des Francas), avec l’environnement institutionnel (une mairie, une DDCS, un conseil général, une institution sociale…) et avec un environnement éducatif.

L’ATEC, un espace de projet(s) d’enfants

ATEC est un espace d’enfants. Ils conduisent le projet qui est l’objet de l’ATEC et l’ATEC qui est l’outil qui doit permettre d’aller au bout du projet. Ils conduisent donc un projet et une forme d’entreprise à hauteur d’enfants dont certaines démarches et certains cadres peuvent échapper aux adultes.

Le projet des enfants est le cœur du projet de l’ATEC. C’est ce projet qui a mené à la constitution de l’ATEC. Ce projet peut se traduire en une ou plusieurs actions décidées et, le plus souvent possible, menées par les enfants, eu égard à leur âge et à leur degré de maturité.

Retrouvez la charte ATEC en cliquant ici.

Pour plus d’informations ou pour une demande d’accompagnement, n’hésitez pas à prendre contact avec les Francas du Lot.

Astronomie Petite Ourse

petite ourse


Destinée aux enfants de 9 à 13 ans, la Petite Ourse per­met de faire ses premiers pas en astronomie et d’en acquérir un premier niveau d’autonomie : observer les étoiles, savoir repérer les planètes, les constellations et utiliser un télescope ou une lunette astronomique. Elle ne nécessite aucune compétence préalable.

Au programme… Observer, expérimenter 

Chaque enfant apprendra à utiliser une carte du ciel, des jumelles, une lunette ou un télescope. Il saura faire la différence entre les étoiles et les planètes. Il reconnaîtra les phases de la Lune.

Obtenir la Petite Ourse, c’est savoir notamment…

➞ Repérer et identifier au moins cinq constellations,

➞ Viser Mars, Saturne ou Jupiter avec une lunette astronomique,

➞ Observer le Soleil sans danger,

➞ Reconnaître les phases lunaires.

Déroulement : Ce sont 12 à 16 heures non continues (deux après-midis et deux soirées par exemple), encadrées par un animateur du centre de loisirs qualifié et formé, avec un effectif réduit et du matériel d’observation adapté et performant.

Un carnet de bord est délivré à chaque enfant au début pour suivre la progression et, en fin de période, la Petite Ourse, ainsi qu’un insigne et un passeport astronomie lui seront remis afin de poursuivre son parcours d’astronome en herbe dans un centre de loisirs, en famille, en club ou encore à l’école.

La formation et l’accompagnement des animateurs de centre de loisirs et de vacances : L’Association Française d’Astronomie (AFA) et les Francas proposent de former les animatrices et animateurs puis de les accompagner dans l’observation du ciel pour pouvoir mettre cela en pratique avec des groupes d’enfants.

L’agrément Petite Ourse : une formation indispensable et obligatoire 

Pour pouvoir pratiquer la Petite Ourse avec un groupe d’enfants, il faut, au préalable, se former. L’AFA et les Francas proposent pour cela des formations de 3 ou 4 jours, dont plusieurs sont organi­sées, avant les vacances d’été, à différents endroits de la France.

Qui peut se former ? 

Les animateurs permanents ou occasionnels des centres de loisirs et de vacances. Aucune compétence préalable n’est nécessaire.

Engagement des animateurs formés 

Un animateur habilité Petite Ourse s’engage dans la mesure du possible à animer 2 sessions annuelles au minimum vers 15 à 20 enfants. Ces animations peuvent avoir lieu durant les temps périscolaires et hors scolaire (petites et grandes vacances).

Coût de la formation 

Dans le cadre du protocole AFA-Francas, les 2/3 du coût de cette formation sont pris en charge. Il reste à charge pour chaque animateur formé 183,50 € (frais pédagogique, hébergement et restauration inclus). Pour les salariés, ce coût de formation peut être pris en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue. Renseignez-vous auprès de votre employeur.

Un soutien pédagogique et technique pour réaliser la première animation avec un groupe d’enfants : Ce soutien se concrétise par la mise à disposition d’un animateur spécialisé pour encadrer une première Petite Ourse (1 jour) ou pour conseiller l’équipe pédago­gique. Cette intervention est financée par le réseau à hauteur de 100% (hors héber­gement, restauration et déplacement).

Mise à disposition du matériel spécifique : Du matériel (instruments, kits pédagogiques…) est disponible en prêt auprès d’un coordinateur départemental Petite Ourse.

Télécharger le flyer de présentation.

D-clics numériques

dclics


C’est un fait :

Les enfants et les jeunes grandissent dans une société devenue numérique. Leurs manières d’apprendre, de créer, d’appréhender leur environnement en sont profondément transformées. Les acteurs éducatifs ont la responsabilité d’accompagner les enfants et les jeunes dans la maîtrise de cet environnement nouveau, source de promesses.

Si les animateurs sont formés et accompagnés localement, les accueils périscolaires, les centres de loisirs, les colonies de vacances peuvent alors devenir des lieux d’expérimentation et d’action éducative. Les enfants et les jeunes y exercent leur créativité et leur esprit critique dans le cadre d’ateliers ludiques.

Une formation et des outils d’animation clés en main :

Organismes de formation professionnelle reconnus complémentaires de l’enseignement public, la Ligue de l’enseignement, les Francas et les Cémea s’associent pour relever cet important défi et construisent avec vous des formations adaptées à vos besoins.

Avec notre offre de formation, les animateurs disposent d’un accès personnalisé au site internet ressources (http://d-clicsnumeriques.org) et à toutes ses fiches activités clés en main.

A l’issue de la formation, les animateurs :

  • Mesurent les enjeux éducatifs liés au numérique,
  • Sont capables de construire un cycle de 7 à 12 séances d’activités basé sur l’un des parcours proposés (de la création de jeux vidéo à la réalisation de webradios),
  • Maîtrisent les techniques de base nécessaires à l’animation du parcours éducatif,
  • Sont capables d’animer un temps d’échange “Tronc commun” avec un groupe d’enfants et de jeunes,
  • Favorisent l’appropriation des contenus et la prise d’initiative par les enfants et les jeunes,
  • Savent valoriser les propositions et productions des enfants et des jeunes.

LES PARCOURS ÉDUCATIFS :

CODING & JEUX VIDEO, ROBOTIQUE

Trois objectifs pédagogiques principaux :

  • La découverte et la valorisation d’une culture populaire des jeux vidéo, et un retour critique sur ses propres pratiques
  • La découverte et une première pratique de la programmation informatique et de la construction de jeux vidéo simples, avec un objectif de production.
  • La découverte d’une culture du libre et de l’intelligence collective

IMAGE & VIDEO

Les principaux objectifs sont :

  • Proposer aux enfants des situations de réception et d’interprétation des images, favorisant le développement de l’esprit critique.

Plus d’infos sur d-clicsnumeriques.org

Cyber-R@llye

Cyber R@llye


La règle du jeu : Des enfants et des adolescents de 8 à 17 ans (clubs, centres de loisirs, établissements scolaires, familles…) créent un défi en lien avec leur environnement naturel, industriel, patrimonial, scientifique… Ils le mettent en ligne, puis échangent et coopèrent lors d‘un grand r@llye Internet pour répondre aux questions et énigmes posées par les autres groupes.

Le Cyber r@llye scientifique est un grand jeu éducatif organisé par les Francas à destination des enfants et des adolescents rassemblés par groupes. Il va leur permettre par la création d‘un défi, la valorisation de connaissances liées à leurs territoires, l‘apprentissage du raisonnement scientifique et l‘usage coopératif des technologies de l‘information et de la communication.

Il s‘intègre facilement dans tous les temps scolaires, périscolaires ou de loisirs, ainsi que dans le cadre des PEDT et des temps d‘activités périscolaires mis en oeuvre dans le cadre de la refondation de l‘école.

Les centres de loisirs du mercredi ou des accueils périscolaires offrent les cadres privilégiés pour animer le Cyber r@llye.

Le Cyber r@llye scientifique (en lien au socle commun et à la stratégie numérique pour l‘école) répond aux programmes scolaires comme aux objectifs pédagogiques d‘un centre de loisirs éducatifs, en :

  • accompagnant les participants dans la capacité à raisonner logiquement ;
  • participant à la maîtrise des techniques de l‘information et de la communication, par l‘apprentissage de la recherche d‘informations à des fins éducatives et culturelles ;
  • contribuant à la maîtrise de la langue française : rédiger et résoudre un défi, comprendre une consigne, prendre part à un débat ;
  • permettant de découvrir les défis des autres territoires, donnant ainsi des repères sur des périodes de l‘Histoire, des faits économiques, culturels, scientifiques et techniques.

Par des recherches sur Internet, des calculs, des petites expériences, plus généralement par la réflexion collective et aidés par un comité scientifique et pédagogique, les groupes découvrent les défis proposés par les autres équipes et par des partenaires.

Tous les défis des années précédentes sont sur cyberallyefrancas.fr

Ni compétition, ni course de vitesse : juste le plaisir de découvrir de nouvelles connaissances,de mieux utiliser les techniques d‘information et de communication, d‘échanger avec d‘autres jeunes issus des quatre coins de France (de métropole et d‘Outre-Mer) et d‘autres pays.

Droits de l'enfant

com 2017


Les Francas réaffirment que les droits inscrits dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (la CIDE) doivent effectivement être mis en œuvre en référence au préambule de la convention : « Il importe de préparer pleinement l’enfant à avoir une vie en société (…) dans un esprit de paix, de dignité, de tolérance, de liberté, d’égalité et de solidarité ».

« Agis pour tes droits, de l’expression à l’action » est un dispositif Francas visant à faire de la CIDE le cadre de références de tous les acteurs éducatifs, en s’assurant que les droits de l’enfant soient effectifs sur chaque territoire, en promouvant la CIDE auprès de l’ensemble des citoyens, en valorisant la contribution apportée par les enfants à la vie et à la transformation du territoire.

Dans le Lot, l’association départementale des Francas vous propose de participer à ce dispositif de deux façons, l’une, l’autre ou les deux :

  • « Enfants citoyens, exprimons-nous » : espace permanent d’expression à partir de plusieurs thématiques : liberté, santé, égalité, justice, éducation, dignité, rêve, paix.
  • La Galerie des Droits : rassemble des productions artistiques (affiches, poèmes, photos, BD, recueil de paroles d’enfants, chansons, …) qui témoignent d’actions en faveur de la promotion et de la défense des droits.

Une valorisation en trois temps :

  • Un évènement départemental, « La galerie des droits », organisé par les associations départementales en Novembre, réunit des réalisations et propose des animations, des rencontres, des débats… La réunion d’un jury départemental détermine, après concertation, une sélection de « coups de cœur » qui se distinguent par leur singularité, l’originalité de la démarche, l’ambition du projet, la qualité d’expression, l’implication des participants, la mobilisation d’acteurs.
  • Un évènement national qui regroupe les sélections départementales est organisé en décembre. Un jury apprécie toutes les productions par catégorie et en sélectionne un certain nombre en vue d’une valorisation dans une publication à destination des enfants.
  • Les travaux sont valorisés à diverses occasions dans l’année (forum des droits de l’enfant, exposition temporaire dans des lieux publics ou d’éducation, etc.) et peuvent servir de support au débat.

Pour plus d’informations sur l’actualité de l’opération, rendez-vous sur le blog agispourtesdroits.org

Push-car

pushcar-light


Les Francas du Lot développent des actions autour du push-car. La démarche autour du push-car est ludique, scientifique, médiatique, et concilie de nombreux objectifs :

  • Construire à plusieurs un engin qui sera à l’image du groupe
  • Participer à une dynamique départementale grâce à une action de type coopératif (course)
  • Associer dans une même activité différentes démarches et techniques

Les véhicules peuvent être construits avec des matériaux de récupération, ils emploient des techniques simples. Cette conception de la technique peut amener les enfants et les jeunes à des conduites de consommateur « intelligent ».

Réflexion, création, expérimentation, discussions, manipulations, construction, persévérance devant l’échec, coopération, émulation sont autant de situations qui font de ce projet une action citoyenne.

Faire preuve d’originalité dans la conception du push-car, et avoir une bonne équipe de supporters, donnent un caractère éducatif à la démarche.

On insistera sur l’aspect collaboratif du projet, qui représente l’un des fondements du projet.

Les Francas du Lot disposent de deux push-car en kits, que les structures ou personnes adhérentes peuvent louer, et qui peuvent être modifiés esthétiquement.

Graine de philo

Graines-de-Philo


Apprendre à penser par soi-même, construire une opinion raisonnée, être à l’écoute des autres. « L’expérience vécue ne se transforme pas spontanément en savoir maîtrisé et utile. Encore faut-il qu’elle soit reprise, réfléchie, analysée » (F. Audigier, didactique des Sciences sociales, Université de Genève). Au risque, sinon, que cette expérience ne se résume à de la consommation d’activité…

La philo pour grandir

Reprendre son expérience, la questionner, la réfléchir, ça s’apprend ! Cela s’apprend par l’expression de ce que l’on pense, par la confrontation au vécu de l’autre, et par la capacité à transformer ce vécu en questionnements qui pourront être travaillés. C’est ainsi qu’on « grandit » (fonction principale de l’animateur).

Un débat à visée philosophique permet, à partir de son expérience, de la questionner, de réfléchir aux concepts qui construisent son regard et de confronter la cohérence de son argumentation dans l’échange avec les autres.

Un atelier Graines de philo se déroule sur plusieurs séances et autour de règles établies pour permettre le débat : exprimer son point de vue, écouter l’autre, argumenter, mesurer la cohérence de son discours, et réinterroger son point de vue en le confrontant à d’autres pour faire avancer sa pensée.

Échanger ensemble sur des questions philosophiques, en ne récitant pas un catalogue d’idées toutes faites et en écoutant les différents points de vue des personnes, demande de se construire de nouvelles compétences.

L’objectif n’est plus de « faire », mais d’apprendre à penser ensemble à ce que l’on a expérimenté, et à se construire des « habiletés de pensée » qu’on réutilisera tout au long de sa vie.

Graines de philo valorise l’expression des enfants et aboutit à la présentation d’une réflexion philosophique produite par les enfants, qui deviendra à son tour objet de réflexion et d’échange avec d’autres enfants, avec les parents ou d’autres adultes.

Réfléchir à de grandes problématiques à partir de ses propres expériences

Quelle que soit l’activité vécue, la reprendre et la réfléchir peut aider à construire son rapport à soi, au monde, aux autres et aux grandes problématiques fondamentales (le vrai, le bien, le beau…) et au bout du compte d’apprendre à penser par soi- même. Tout ceci est l’essentiel de la réflexion philosophique. Ceci est l’essentiel de la réflexion philosophique.